Rechercher
  • De Phébus

Portrait de l'architecte et photographe Jordi Adoue.

Mis à jour : 11 déc. 2019

L’original soundtrack résonnait encore, au clair de transes terreur et d’illusions nocturnes. J’appréhendais, en substance depuis cette chambre, toutes les issues porcelaine, qui s’articulaient comme en Winchester, et je remontais les escaliers de marbre, qui balisaient l’ordre des arts. Dans le décorum, les bronzes miroirs me reflétaient, moi, le collectionneur, qui domptaient le sarcasme des jeux d’espace. J’empruntais les lames et les rampes de béton, pour me tailler un chemin vers ce mausolée sacré, depuis lequel j’élaborais les plans, bien composites, de mes districts intérieurs.

À l’ombre de ces murs, je capturais les relents amers des flashs de lumières, qui bourgeonnaient, monochromes, tels les torrents d’argent qui couvraient mes déserts industriels. L’arme à l’œil obstrué, par les toutes premières vapeurs d’essence, je comprenais que jamais plus je ne quitterai ces lieux car, parfumés de l’impossible infortune, ils m’enseignaient que seules nos obsessions avaient le pouvoir de nous rendre vivant.



De Phébus

©2019 par De Phébus. Créé avec Wix.com